Société

15 mai 2017

Conjuguer « Colibris » à l’avenir

Fragil aussi tente de faire sa part. De nombreuses initiatives citoyennes naissent pour rétablir un juste équilibre entre l'humain et la planète, des voix s'élèvent, le chant des bâtons raisonnent. Nous étions le 8 décembre à l'espace culturel Capellia pour assister à la conférence de Pierre Rabhi intitulée « Vivre ensemble dans un monde sobre et heureux » mais aussi à la tournée du chant des colibris à Stéréolux le 29 avril. Récit.

LA SUITE...

19 avril 2017

Présidentielle 2017 : la parole des candidats passée au crible

À l'heure de faire un choix pour l'élection présidentielle 2017, il est souvent compliqué pour les électeurs de démêler le vrai du faux dans les déclarations des 11 candidats ainsi que de leur entourage. Depuis la fin des années 2000, des journalistes se sont spécialisés dans le fact checking, la vérification des faits, afin de lutter contre les fausses informations.

LA SUITE...

7 avril 2017

Musée d’arts de Nantes : le songe d’une femme

Neuf jours après la Journée internationale des droits des femmes, le Printemps des Fameuses réunissait à Stereolux femmes et hommes désireux d’explorer la question de l’égalité des sexes au travers de conférences et ateliers. L’occasion de rencontrer l’une des femmes fortes nantaises. Sophie Lévy, à la tête depuis juillet 2016 du nouveau Musée d’arts de Nantes, raconte un parcours marqué par le pouvoir de l’art, l’influence féminine en filigrane.

LA SUITE...

29 mars 2017

Se dorader la pilule au soleil

A l'occasion du festival Turbulences organisé au Théâtre Universitaire de Nantes, La Dorade Lab' a investi la Stratosphère. Rencontre avec les fondateurs de cette association qui nous explique le projet et nous invite à réinvestir l'espace public pour plus de solidarité et de vie dans ces lieux qui nous appartiennent, à nous aussi.

LA SUITE...

17 mars 2017

Une nuit blanche au nom de la Science

Les chercheurs de l’Université de Nantes nous avaient donné rendez-vous le 9 février 2017 à Stereolux pour une nuit dédiée à la recherche scientifique et médicale. L’occasion de découvrir les travaux en cours et de réfléchir aux nouveaux enjeux éthiques et philosophiques de la Science à l’heure des nouveaux grands projets qui s’annoncent.

LA SUITE...

  • Simpsons complot
3 mars 2017

Infos et usages d’infaux

Fragil est récemment intervenu au Lycée Nicolas-Appert à Orvault pour sensibiliser des élèves de seconde aux risques de la désinformation, des rumeurs et autres théories du complot. Les rédacteurs du Gorafi n'ont qu'à bien se tenir !

LA SUITE...

L'édito

Touche pas à mon info !

L’investigation vit-elle ses derniers mois sur l’audiovisuel public en France ? Contraints par une réduction budgétaire de 50 millions d’euros en 2018 par rapport au contrat d’objectifs et de moyens conclu avec l’ancien gouvernement, les magazines « Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » verront leurs effectifs drastiquement diminués et une réduction du temps de diffusion au point de ne plus pouvoir assurer correctement leur mission d’information. Depuis l’annonce, les soutiens s’accumulent, notamment sur Twitter avec le hashtag #Touchepasàmoninfo, pour tenter de peser sur les décisions de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, déjà visée par une motion de défiance. L’association Fragil, défenseur d’une information indépendante et sociétale, se joint à ce mouvement de soutien.

Après la directive adoptée par le Parlement européen portant sur le secret des affaires en avril 2016, il s’agit d’un nouveau coup porté à l’investigation journalistique en France. Scandales de la dépakine, du levothyrox, du coton ouzbek (pour ne citer qu’eux), reportages en France ou à l’étranger sur des théâtres de guerre, à la découverte de cultures et de civilisations sont autant de sujets considérés d’utilité publique. Cela prend du temps et cela coûte évidemment de l’argent. Mais il s’agit bien d’éveiller les consciences, de susciter l’interrogation, l’émerveillement, l’étonnement ou l’indignation. Sortir des carcans d’une société de consommation en portant la contradiction, faire la lumière sur des pratiques, des actes que des citoyens pensaient impensables mais bien réels. Telle est « la première priorité du service public », comme le considère Yannick Letranchant, directeur de l’information.

En conclusion, nous ne pouvions passer à côté d’une citation d’Albert Londres ô combien au goût du jour, prix éponyme que des journalistes d' »Envoyé Spécial » ont déjà remporté : « Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »


Valentin Gaborieau – Décembre 2017