Spectacles

  • Lisa, co-fondatrice et membre du collectif Chaleur Tournante
28 mai 2024

Thermostat #03, un festival pour promouvoir la culture nantaise

Ce samedi 1er juin, le collectif culturel nantais Chaleur Tournantes organise la 3ème édition du festival Thermostat. Sont prévus ateliers de conception de BD, expositions, performances de danses, concerts et DJ sets, de 15h30 à 23h30 aux Ateliers Magellan. 200 personnes sont attendues à cet événement à prix libre.

LA SUITE...

27 mai 2024

Chattologie : un spectacle pour briser le tabou des règles

Ce mardi 28 mai aura lieu la journée mondiale de l’hygiène menstruelle. Pour l’occasion, le département Loire Atlantique propose aux habitant·e·s de Rezé et Orvault (et autres curieux·ses !) un spectacle sur le tabou des règles – « Chattologie » – aussi drôle que pertinent, aussi vitaminé que nécessaire. Myriam Bigeard, conseillère départementale en charge de l’égalité femmes-hommes, revient sur l’importance d’organiser ce type d’événement.

LA SUITE...

16 avril 2024

Quand les étudiant·es réinventent le musée d’arts de Nantes

Jeudi 4 avril, le musée d'arts de Nantes est devenu pour une soirée le "Musée des étudiants". La programmation fut intégralement créée par des étudiant·es en arts : danses, créations en temps réel, représentations théâtrales, commentaires d'œuvres et dialogue avec les artistes. Cette initiative gratuite et ouverte à tous⸱tes a rencontré un franc succès.

LA SUITE...

27 mars 2024

Le festival Handiclap « par tous.tes et pour tous.tes » revient pour sa 37 ème édition

Le festival Handiclap revient pour sa 37ème édition du 28 au 31 mars prochain au Parc des Chantiers. Concerts, théâtre, exposition, dessin… ce projet porté par l’APAJH 44 propose une programmation accessible et pour toustes en collaboration avec des partenaires culturels nantais. Au cœur de ce projet, Loélia, en service civique depuis septembre 2023, nous raconte son engagement dans l’organisation de ce festival.

LA SUITE...

20 mars 2024

Al Ghar : la voix engagée et montante de la scène musicale nantaise

Issue de Bordeaux, Laurène a trouvé sa place dans le paysage musical de Nantes dès 2017. En tant que co-fondatrice du collectif Raymonde, elle vient d'entamer un nouveau chapitre en intégrant la formation musicale Trempo 360 depuis janvier 2024. Cette artiste engagée et débordante d'énergie nous entraîne dans le récit de son parcours.

LA SUITE...

12 mars 2024

« Folles alliées », le cri du corps de la Cie Les oiseaux déguisés

La compagnie nantaise Les oiseaux déguisés s’est créée en 2023 et a à cœur de donner du corps au spectacle vivant. Avec un travail organique, lié aux émotions et au réel, leur première création théâtrale « Folles alliées » lève le voile sur les femmes et la psychiatrie. Rencontre avec des oiseaux qui ne déguisent pas leurs intentions.

LA SUITE...

  • Mathias Delplanque, musicien compositeur
6 mars 2024

Mathias Delplanque, le musicien nantais fait grandir « Les Ombres de la Bête » avec François Robin au Festival Eurofonik

Programme bien chargé pour le musicien et compositeur nantais Mathias Delplanque : après son récent passage au Blockhaus sous le nom de Lena, nous allons le retrouver le 9 mars pour la création en quatuor : « Les Ombres de la Bête », puis les 12 et 13, sa musique accompagnera le spectacle de danse d’Elise Lerat, « Rêve et Ivresse ». Il a également un gros projet en cours avec la photographe Kourtney Roy après avoir obtenu le Prix Swisslife à 4 mains.

LA SUITE...

L'édito

Touche pas à mon info !

L’investigation vit-elle ses derniers mois sur l’audiovisuel public en France ? Contraints par une réduction budgétaire de 50 millions d’euros en 2018 par rapport au contrat d’objectifs et de moyens conclu avec l’ancien gouvernement, les magazines « Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » verront leurs effectifs drastiquement diminués et une réduction du temps de diffusion au point de ne plus pouvoir assurer correctement leur mission d’information. Depuis l’annonce, les soutiens s’accumulent, notamment sur Twitter avec le hashtag #Touchepasàmoninfo, pour tenter de peser sur les décisions de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, déjà visée par une motion de défiance. L’association Fragil, défenseur d’une information indépendante et sociétale, se joint à ce mouvement de soutien.

Après la directive adoptée par le Parlement européen portant sur le secret des affaires en avril 2016, il s’agit d’un nouveau coup porté à l’investigation journalistique en France. Scandales de la dépakine, du levothyrox, du coton ouzbek (pour ne citer qu’eux), reportages en France ou à l’étranger sur des théâtres de guerre, à la découverte de cultures et de civilisations sont autant de sujets considérés d’utilité publique. Cela prend du temps et cela coûte évidemment de l’argent. Mais il s’agit bien d’éveiller les consciences, de susciter l’interrogation, l’émerveillement, l’étonnement ou l’indignation. Sortir des carcans d’une société de consommation en portant la contradiction, faire la lumière sur des pratiques, des actes que des citoyens pensaient impensables mais bien réels. Telle est « la première priorité du service public », comme le considère Yannick Letranchant, directeur de l’information.

En conclusion, nous ne pouvions passer à côté d’une citation d’Albert Londres ô combien au goût du jour, prix éponyme que des journalistes d' »Envoyé Spécial » ont déjà remporté : « Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »


Valentin Gaborieau – Décembre 2017