3 juin 2016

Au Hellfest, les 10 commandements tu respecteras

Du 17 au 19 juin prochain, Clisson vivra au rythme des double-pédales, de la punk attitude et des guitares saturées lors du Hellfest. Fragil vous présente les 10 commandements à suivre lors de cette 11ème édition, pour ne pas louper une miette de musique parmi les quelques 160 groupes programmés et faire ses armes dans le milieu des musiques extrêmes.

Au Hellfest, les 10 commandements tu respecteras

03 Juin 2016

Du 17 au 19 juin prochain, Clisson vivra au rythme des double-pédales, de la punk attitude et des guitares saturées lors du Hellfest. Fragil vous présente les 10 commandements à suivre lors de cette 11ème édition, pour ne pas louper une miette de musique parmi les quelques 160 groupes programmés et faire ses armes dans le milieu des musiques extrêmes.

I Tes années collège tu revivras

Vous vous souvenez de cette époque où l’on customisait nos sacs à dos à coups de patches et typos tremblantes au blanco de nos groupes préférés, dans l’espoir, avouons-le, de se faire une réputation badass au lycée ? Et bien c’est le moment de ressortir nos vieux cartables. Entre RammsteinThe OffspringDeftones ou Korn, il y a de quoi se faire une sacrée cure d’agréable nostalgie sur les Main Stages.

Les distorsions de Melvins (scène Valley, le vendredi), qui ont énormément influencé Nirvana, ressusciteront quant à eux la scène grunge des années 1990. Et si à l’époque vous en étiez encore à lire gentiment l’intégrale des Schtroumpfs ou à tenter pour la trentième fois de construire la maison de vos rêves sur Télécran, vous pouvez vous faire une session de rattrapage en écoutant leur perle Stoner Witch, sortie en 1994, ou l’un des 29 autres albums de leur discographie, qui s’étend de 1986 à 2014.

Vous vous souvenez de cette époque où l’on customisait nos sacs à dos à coups de patches et typos tremblantes au blanco de nos groupes préférés ?

II Au cœur du Mosh Pit* tes galons tu gagneras

Parmi les six scènes du Hellfest, la Warzone, consacrée aux scènes punk et hardcore, est sans doute la plus militante et énergique.

Les hostilités commencent fort dès le vendredi soir : les guitares dissonantes de Converge, tout droit venues de Boston, accompagnées de la voix possédée de Jacob Bannon, annoncent un show enragé. Pour se préparer à leur punk chaotique, une petite (ré)écoute de No Heroes vous laissera entrevoir l’univers sombre et furieux que le groupe vous réserve. Et comme un peu d’optimisme ne fait pas de mal, surtout au bout du troisième jour de festival, la Warzone invite Turnstile le dimanche matin, groupe de Baltimore et représentant de la PMA**. De quoi nous échauffer avant le set de Power Trip, immanquable pour les fans de la scène thrash metal crossover***.

large2

Le groupe suédois Refused clôture la Warzone et achèvera de nourrir la graine anarchiste et activiste qui sommeille en nous. Groupe mythique de la scène scandinave des années 1990, puisant sa rythmique dans les références du hardcore U.S., Refused est connu pour sa haine contre toute forme d’oppression. Le groupe allie riffs punk, voix colérique, avec parfois quelques touches jazzy, comme sur The Shape of Punk to Come (1998). Une petite écoute du titre Françafrique (sur l’album Freedom, sorti en 2015), qui évoque le rôle de la France dans les génocides perpétrés en Afrique, donne une bonne idée de leur dégoût pour l’establishment.

III Devant la grande messe du Black Metal tu t’inclineras

Il vient parfois un moment en festival où toutes ces personnes joyeuses et insouciantes dodelinant de la tête sous le soleil d’été en tapant des mains pendant trois jours peut lasser même les moins misanthropes d’entre nous. Un petit tour sous les scènes Altar et Templeest donc recommandé régulièrement. La programmation y est consacrée au black metal, mouvement né dans les pays scandinaves qui s’inspire des rites païens, de la nature et des mythes occultes (et dont les membres sont assez portés sur la double-pédale, les hurlements gutturaux, la joie de vivre et le maquillage). Le Grand Nord domine la programmation, avec la présence des Suédois Dark Funeral, de Taake (prononcer « Toké »), venus de Norvège, et d’Abbath, chanteur d’Immortal, un des groupes-phare de la scène de Bergen, chef-lieu du black metal dans les annéhttps://www.fragil.org/focus/taake.svartekunst.no/es 1990.

IV Sous la Valley tu planeras

Sous la Valley, l’atmosphère est plus psychédélique, la chemise de bûcheron devient incontournable et la barbe s’y fait plus fournie. Côté programmation, l’heure est à la transe, c’est le moment de planer. Entre Earth, qui déploie un doom teinté de noise et folk capable de nous faire quitter le monde réel (pour votre culture personnelle, on appelle ça du drone), ou Sunn O))), héritiers des premiers, on quitte les morceaux courts et frénétiques de la scène hardcore pour se laisser couler dans de longues nappes de méditation et de noirceur. Tool est très attendu dans la programmation du Hellfest. Ce ne sera pas encore pour cette année, mais son chanteur, Maynard James Keenan, y présentera son groupe Puscifer, en remplacement de Down, pour clôturer les concerts de la Valley. Les sonorités inspirées des musiques électroniques accompagnent la voix mélancolique très reconnaissable du chanteur.

Mais la Valley sait aussi faire place aux sons blues et entraînants. Parmi les représentants de la scène stoner et de ses dérivés, on peut aller secouer ses cheveux devant Wo Fat et Kadavar, en ne ratant sous aucun prétexte Fu Manchu le samedi, représentant le stoner dans ce qu’il a de plus gras et énergique. Sauf si vous avez effectivement ressorti votre veste à patches du lycée pour aller voir Korn, programmé à la même heure.

Sous la Valley, l’atmosphère est plus psychédélique : on se laisse couler dans de longues nappes de méditation et de noirceur...

V Les grands maîtres tu salueras

L’édition 2015 se termine sur Black Sabbath, considéré comme le premier groupe de metalpour beaucoup d’amateurs du genre, porté par leurs leaders mythiques Tony Iommi et Ozzy Osbourne, qui sera on l’espère plus en forme qu’en 2014. Pour les novices, les mains levées en corne de Satan chères aux métalleux viennent du chanteur Ronnie James Dio, décédé en 2010. Le dimanche soir sur la Main Stage s’enchaînent par ailleurs les pionniers du thrash metal : Megadeth et Slayer arrivent en patrons en toute fin de festival, comme pour signaler aux groupes actuels et aux plus jeunes des festivaliers que sans eux, le metal et ces trois jours de festivals n’auraient pas pu exister.

large3

Du côté de la Valley, c’est une autre leçon que donnera Magma dès le vendredi. Actif depuis 1970, le groupe se nourrit d’influences noisejazz et psychédéliques, créant ainsi le courant musical zeuhl.

Megadeth et Slayer arrivent en patrons en toute fin de festival, comme pour signaler aux plus jeunes des festivaliers que sans eux, le metal n’aurait pas pu exister.

Leurs concerts évoquent une transe énergique, une ode à l’univers et aux constellations… À voir, même si vous n’envisagez pas une retraite spirituelle immédiate (attendez un peu, il reste deux jours de festival).

VI Ton brushing tu soigneras

Le Hellfest n’échappe pas au phénomène de défilé de mode auquel on assiste dans chaque festival. Sauf qu’ici, pas de top crochet, d’imprimé hippie ni de ruban de fleurs dans les cheveux : on donne à fond dans le noir, le cuir et le clouté ! Au-delà des looks extravagants, la plupart des festivaliers portent le nom de leur groupe en T-shirt, plus que parmi les amateurs d’autres styles musicaux. Dans le metal, le T-Shirt à l’effigie d’un groupe fait en effet partie intégrante de la culture underground du genre. Situés hors des canaux de diffusion grand public pendant de nombreuses années (radio, chaînes musicales, grandes salles de spectacles…), les groupes ont développé leur propre promotion afin de se faire connaître lors des concerts. S’est développé ensuite tout un merchandising dans lequel certains collectionneurs n’hésitent pas à mettre le prix, acquérant parfois les objets les plus improbables (en fouillant dans les boutiques du line-up de cette année, on peut acheter un grille-pain Rammstein, une boule de Noël Anthrax ou Korn, et même un tablier Slayerpour vos barbecues. Oui oui).

large1

VII À l’aurore tu te lèveras

Qui dit festival, dit after jusqu’au bout de la nuit au camping. Mais déguster son café-croissant dès 10h30 devant l’une des six scènes du Hellfest promet de réserver de très bonnes surprises. Comme dit le proverbe, la musique appartient (aussi) à ceux qui se lèvent tôt !

Pour ceux qui ne sont pas du matin, le trio suédois Monolord inaugure les concerts de la Valley en douceur, avec un doom profond teinté de distorsions psychédéliques, qui adoucit les riffs bien gras et lourds caractéristiques du genre. Du côté de la Main Stage 2, les Californiens de The Shrine ouvrent le bal, livrant un stoner teinté de riffs hard rock 70s. Le genre qui donne envie de se laisser pousser les cheveux et de chevaucher une Harley le long de la Route 66…. Ou pourquoi ne pas se jeter directement dans le grand bain de l’extrême avec le groupe parisien Moonreich sur la scène Temple ? Leurs hurlements tout droit sortis des marais de l’Enfer, accompagnés de guitares saturées et double-pédales ne sont pas là pour donner la joie de vivre. Mais il s’agit d’un groupe à ne pas manquer si vous voulez prendre votre dose de black metal de bon matin.

VIII Connecté tu circuleras

Comme la plupart des festivals, le Hellfest propose aujourd’hui sa propre application mobile, dévoilant un running order personnalisé et permettant de partager ses expériences et anecdotes sur les réseaux sociaux, ou de publier ses photos où s’incruste la charte graphique du festival. On y trouve aussi une radio, un quizz musical (vous ne verrez plus jamais le temps d’attente aux toilettes comme avant) ou encore un système de géolocalisation (pour être sûr de retrouver sa tente sur les 25 hectares du camping ou votre ami Régis, s’il n’a pas perdu son téléphone…).

L’application mobile contient aussi une radio, un quizz musical ou encore un système de géolocalisation...

Et pour plonger virtuellement dans l’ambiance du Hellfest et préparer son circuit, la visite virtuelle Re-live, développée par la société nantaise Sparkk, propose de se déplacer en direct au cœur du festival depuis son ordinateur, via des vidéos interactives permettant de circuler au milieu des festivaliers, tout en proposant des captations live des concerts de l’édition 2015. Le tout se visite ici.

IX Entre deux concerts un voyage à Clisson tu feras

Durant le Hellfest, toute la ville de Clisson se met aux couleurs du festival. Pour les habitants et les commerçants de Clisson, le festival permet aussi de faire connaître la ville médiévale. Certains accueillent chaque année des festivaliers dans leur jardin ou leur maison. Chez le coiffeur, les looks se font punkrockabilly et metal. Un traiteur revisite même son pâté maison en forme de logo du Hellfest, et deux confiturières de Vallet ont créé la « Helljam », confiture de l’enfer, pour l’occasion. Une belle manière d’adresser un message aux quelques personnes qui, chaque année, voient dans le Hellfest une ode à la violence, à l’irrespect et au mal absolu, allant même jusqu’à dégrader le site en 2015.

large4

Côté musique, la SNCF propose cette année des concerts pour accueillir les milliers de festivaliers à la gare de Clisson. Le Helltruck s’installe quant à lui le jeudi sur le parking du centre commercial pour faire jouer des groupes locaux, comme les Nantais The Guardogset MNFCTRR. En attendant de les voir peut-être sur l’une des scènes du Hellfest lors des prochaines éditions…

X Devant la scénographie tes mirettes tu ouvriras

Pour son espace partenaire, le Hellfest a construit en marge des scènes une véritable rue s’inspirant de Camden Town, où ont pris place les boutiques de merchandising, le stand de tattoos et d’autres stands dédiés aux partenaires. D’importants travaux ont été réalisés sur le site même lors de l’édition 2015 : traçage de routes, installation d’une grande roue, pose de pelouses, transformation des chapiteaux de la Valley, de l’Altar et de la Temple en scènes en « dur »… Une rampe de skate a même été installée pour les sportifs !

Cette année, une statue réalisée par Jimmix, l’un des décorateurs du festival, à l’effigie de Lemmy Kilmister, leader de Motörhead disparu en décembre 2015, sera installée

Concernant la décoration du site, tout est fait pour nous transporter dans un autre monde, créant une ville à part entière, faite de murs en rouille, éclairés par les flammes jaillissant du crâne gigantesque qui surplombe le site. Cette année, une statue réalisée par Jimmix, l’un des décorateurs du festival, à l’effigie de Lemmy Kilmister, leader de Motörhead disparu en décembre 2015, sera installée en hommage à l’icône du metal et de la rock’n’nroll attitude. Au-delà de la musique, la scénographie fait entrer dans un monde à part, dont on ne ressort pas vraiment indemne, mais qui fait à coup sûr attendre avec impatience l’édition suivante.


Lexique

Mosh : to mosh signifie « écraser » en anglais. Il s’agit d’un style de danse dérivé du pogo, qui consiste à lancer ses jambes et bras violemment en ligne ou en cercle, au centre du pit. Petit conseil : devant un concert de hardcore, s’il n’y a personne à l’avant de la scène et que tout le monde est plaqué sur les côtés, c’est qu’il y a une raison, évitez donc de vous asseoir en plein milieu.

** PMA : Positive Mental Attitude : mouvement hardcore initié par Bad Brains, pionniers du hardcore punk, avec leur titre Attitude en 1982 (et pour couper court à toute autre revendication : non, Lorie n’y est pour rien).

*** Thrash metal crossover : genre issu du thrash metal intégrant des éléments punk et hardcore

Texte et photo : Mathilde Colas

Illustrations : Fatma Ben Hamad

Fatma Ben Hamad auprès d'écoliers d'Ancenis

Fatma Ben Hamad : du pastel à gratter

Alice au pays d'Ancenis

Alice au pays des merveilles… d’Ancenis !

Quand elle n’écrit pas, elle passe sa vie dans les concerts, du metal aux musiques électroniques, en passant par le blues et la musique classique. Traduire des atmosphères, des personnalités atypiques ou l’esprit d’un lieu, c’est ce que Mathilde recherche à travers l’écriture. Parmi ses grandes passions, on trouve aussi la photographie et un amour inconditionnel pour Berlin et sa folie créatrice.

L'édito

Touche pas à mon info !

L’investigation vit-elle ses derniers mois sur l’audiovisuel public en France ? Contraints par une réduction budgétaire de 50 millions d’euros en 2018 par rapport au contrat d’objectifs et de moyens conclu avec l’ancien gouvernement, les magazines “Envoyé Spécial” et “Complément d’enquête” verront leurs effectifs drastiquement diminués et une réduction du temps de diffusion au point de ne plus pouvoir assurer correctement leur mission d’information. Depuis l’annonce, les soutiens s’accumulent, notamment sur Twitter avec le hashtag #Touchepasàmoninfo, pour tenter de peser sur les décisions de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, déjà visée par une motion de défiance. L’association Fragil, défenseur d’une information indépendante et sociétale, se joint à ce mouvement de soutien.

Après la directive adoptée par le Parlement européen portant sur le secret des affaires en avril 2016, il s’agit d’un nouveau coup porté à l’investigation journalistique en France. Scandales de la dépakine, du levothyrox, du coton ouzbek (pour ne citer qu’eux), reportages en France ou à l’étranger sur des théâtres de guerre, à la découverte de cultures et de civilisations sont autant de sujets considérés d’utilité publique. Cela prend du temps et cela coûte évidemment de l’argent. Mais il s’agit bien d’éveiller les consciences, de susciter l’interrogation, l’émerveillement, l’étonnement ou l’indignation. Sortir des carcans d’une société de consommation en portant la contradiction, faire la lumière sur des pratiques, des actes que des citoyens pensaient impensables mais bien réels. Telle est “la première priorité du service public”, comme le considère Yannick Letranchant, directeur de l’information.

En conclusion, nous ne pouvions passer à côté d’une citation d’Albert Londres ô combien au goût du jour, prix éponyme que des journalistes d'”Envoyé Spécial” ont déjà remporté : « Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »


Valentin Gaborieau – Décembre 2017

2018
février
21

Quand la contrainte libère la plume

20

Voyage improvisé autour de l’art-thérapie

20

Shoot oldschool à l’Altercafé

19

Un premier Comte, à l'Opéra de Nice, pour Jean-Luc Ballestra

19

Les jeunes plus intelligents que leur smartphone ?

15

La conquête des libertés

12

Le Resto du Grand T : quand jeunesse rime avec justesse

12

Danser pour vivre

12

Snapchat, pourquoi les jeunes en sont fous et les vieux n’y comprennent rien?

12

Une expo de dessins à voir à Saint Herblain

09

Vivir y otras ficciones

08

Pour que vive Marianne...

07

Hybris : l’amour en maux

06

« Contes d’Hoffmann » à Monte-Carlo : les blessures créatrices…

janvier
30

Les 20 ans de la nuit de l’Erdre : six concerts explosifs !

29

Peer Gynt : une critique sociale incisive et foisonnante, dans une langue d’hier aux accents d’aujourd’hui

26

Conférence-débat “Dangers des écrans” : la prévention à destination des parents

25
Lundiy fragil

LunDIY#1 : Initiation à WordPress

25

Piloro, un art pluriel

24

Fanny Ardant joue une veuve qui en fait trop, à Monte Carlo

24

What the Fuck ?

19

Le Père Noël est une ordure ?

19

Dali, à la folie

18
lecture-numerique-dys

Lecture pour dys : dix sur dix pour Mobidys !

18

Danser, un double combat

18

Saint-Barth’, cette île que vous ne connaissez pas

08

Motion : une performance à l’assaut de l’espace

05

Lettres à Nour: père et fille dans la tourmente

03

Festival Trajectoires : Circulez, il y a tant à voir !

2017
décembre
22

After the bees, la release party

22

Nantes : le livre où il fait bon se promener

22

« Heureux à Nantes », Le tour de Nantes en 80 lieux

20

Place au disque !

20

Le Cirque de Noël : Entre émerveillement et interrogation

19

Les amours contrariées de la Cie Frasques

18

Le journalisme pour promouvoir l’égalité fille-garçon

18

Latifa: "Je vais là où il y a de la peur"

08

Jacky Molard Acoustic Quartet : Une musique bretonne teintée de parfums d’ailleurs…

08

Quand l’Angers-Nantes-Opéra fait du cabaret dans les quartiers

04

"Moi ta honte, je la transforme en bonheur"

04

Les marchés de Noël, un intemporel qui se renouvelle

04

Pris de Vertiges au Grand T

03

Comme des samouraïs

03

Noël Au Château 2017: « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?... »

03
LUNDIY time-lapse

Les LunDIY 2018 : demandez le programme !

03

Six pieds sur terre, une comédie d’anticipation drôle et incisive

03

Robert Carsen à la Comédie Française : « Une musique du non-dit »

03

The rise of the bees

02

Le Grand T : un théâtre de service public engagé

02

Touche pas à mon info !

01

JEToDON, Jet FM a besoin de vous !

novembre
25

Tissmé dans la tess' !

24

Green Friday

24

Le chocolatier nantais Carli en pôle position

24

Scopéli, un supermarché coopératif et participatif

23

Radio Couffé: le journalisme au service de la webradio locale

23

La Cenerentola fête ses 200 ans à l'Opéra de Monte-Carlo !

22

La cartographie au service des classes de découvertes

22

"Démêler le vrai du faux" à Couëron

22

Dangers d’internet : sensibilisation des Jeunes Ambassadeurs des Droits pour l’Egalité

21

Fragil forme les associations de Plessé à la communication

21

Un nouveau regard sur le cinéma

17

Inaudible au Grand T : donner corps à la musique

15

Le retour des lunDIY de Fragil !!!

13

Pratiques des médias : le catalogue des formations professionnelles de la saison 2017/2018

13

Rachid Oujdi, un réalisateur tout en humanité

13

Komorebi au Lieu Unique : Art Brut, résultat net

13

Le passage du temps aux Utopiales

10

« Opération Lune », la fake news en œuvre d’art

10

Trump An 1

10

Carte blanche à Gabriel Saglio et les Vieilles Pies

10

"Ouvrir la voix"

06

Jean-François Sivadier met en scène « Don Giovanni » : Par delà ce regard…

03

Chinese Man en interview et en live !!!

02

Les Festivals de cinéma, on peut tous en profiter !

02

"La bibliothèque, la nuit", l'invitation au voyage du LU

octobre
27

Depardon fait salle comble avec 12 jours

27

"Le baiser du ramadan" ou comment vivre un mariage islamo-chrétien ?

27

Du Glyphosate au retour à la terre

26

La Scène Michelet, café-concert de caractère

24

Nuit des étudiants d'ici et d'ailleurs : une ambiance de découvertes et de partages

20

Ibeyi fait vibrer le Stereolux

19

#balancetonporc

18

Dans l’expectative de l’amélioration des conditions de voyage

18

Un barbier au théâtre de l’Usine : « Vive la joie »

13

La soul de Sugaray Rayford dynamite le Ferrailleur !

11

Le gel des contrats aidés jette un grand froid

09

Le Ferrailleur, chaudron des musiques actuelles

06

« Hommage à Metropolis » : le street art s’invite en centre-ville

06

Les Belles Histoires de la cité nantaise…

septembre
29

BAM, le TU lance sa saison !

28

La mode solidaire aux Dervallières

28

« Les noces de figaro » de Saint-Céré : dernier sourire…

15

Nantes Digital Week : La culture sous le signe de l’innovation

14

Clap dans les bars : les jeunes créateurs débarquent en ville !

14

Charlotte Despaux et Anas Séguin à Saint-Céré: l’étoffe des grands

08

Les 100 ans du Concorde : dénouement prévu pour ce week-end

08

Froth, le shoegaze en héritage

08

La Route du Rock 2017 : retour gagnant

août
29

Les RDV de l’Erdre 2017 : les incontournables de la programmation

26

Cypress Hill retourne le festival Couvre Feu

25

Rosenkavalier à Cardiff : une comédie du temps qui passe

juillet
31

La gratuité en question

18

L'éclectisme de Beauregard

07

Fragil, une nouvelle vague

juin
30

Coup de cœur à Saint-Céré : une Traviata intime…

28

Les Boîtes (la suite)

23

La Compagnie Frasques dé-Boîtes

16

« Tannhäuser » à Monte-Carlo: La pureté rédemptrice

06

Inüit en acoustique

mai
24

« Datappert », informer à travers les données

15

"Aux origines du surréalisme" : les quatre cent coups

15
ELL

« Entre les lignes » : la migration comme source de richesse

15
jeunesse

Roulez jeunesse !

15

Conjuguer « Colibris » à l’avenir

15

« Hacker Alice » saison 2 – Alice au pays des merveilles… de Riaillé !

05

L’art, miroir sublimant

05
The-Wackids Florent-Larronde

The Wackids, tu seras rock’n’roll ma fille

05

« Tosca » à Tours, à travers le prisme de l’art

04

À Couëron, des élèves de CM2 fabriquent l'info !

avril
26

6 outils pour une veille numérique efficace

21

« In Bloom » : dompter le dinosaure

21

Woods : au-delà de l’ombre, la lumière

21

Charlotte Savary : l'amour au fil des saisons

20

Raphaël Brémard en Sancho Pança : « Une grande liberté sur le plateau »

19

Présidentielle 2017 : la parole des candidats passée au crible

07

Musée d'arts de Nantes : le songe d'une femme

07

Christiane Taubira à Nantes : « Notre humanité c'est l'immensité de nos cœurs »

07
Réparer les vivants ©Aurélie Clement

Le cœur d'un autre

07

Les Damnés à la Comédie Française : Dans les coulisses d’un inquiétant théâtre…

07

De ma fenêtre, je vois...

mars
31
Maxi Obexer

Briser les frontières

31

TUR-BU-DANSE !

31

Turbulences sous le soleil ?

29

Se dorader la pilule au soleil

24

Le THéâTRe aMOk au festival Turbulences

17

Féminin égale masculin, masculin égale féminin

17

Entrez dans la danse

17

« Doreen » au lieu unique : histoire d'un dernier soir

17

Une nuit blanche au nom de la Science

10

Kery James, vainqueur par KO

10

Gaël Faye, abyssal

10
Chill Bump @ Barakason de Rezé

Énergie 100% hip-hop

10

"Lucia di Lammermoor" à Tours : la folie en partage

09

Internet n'oublie jamais

03
Simpsons complot

Infos et usages d'infaux

03
Répétitions ensemble LINKS au CCNN 02

À la Folle Journée, dansez comme vous êtes !

03

Le cinéma russe dans l’objectif d'Artem Temnikov

02
édito journée femme

8 mars : 100 ans de luttes féministes, finalement ce n’est pas si loin… de nous !

février
24

Clément Pascaud et l'entre-deux mondes

24

Le hip-hop est vivant !

24

Pumpkin et Vin’S da Cuero prennent de la hauteur

24

Delphine Vaute, l'illustration pas très sage

10
Affiche chronographe

Le Chronographe : la machine à rattraper le temps

10

"Derrière la porte" : un récit interactif pour dénoncer les violences conjugales

10
Featured Image Placeholder

Hé Ho, du bateau !

10

« L'Opéra de quat'sous est d'une actualité effrayante »

janvier
27

Un Nid branché

27

Musique au cinéma : l'accord est presque parfait

27

Rangez ce zizi que je ne saurais voir

2016
décembre
23

Pour retrouver le jeu À la nantaise !

23

Est-ce que tu Baez ?

23
Les Sales Gosses

Nantes : portraits de bars

23
Featured Image Placeholder

Un vœu pour Noël

16
alep-yassine latrache

Alep : un silence assourdissant

16

The Rusty Bells : rencontre sur la planète rouge

16

Métissage en images

16
trans-2016-une

Fragil en Trans

16

Talitres is 15

09

JP Supermanova

09

Hip Hop, une histoire française : enfin un livre de référence !

09
seaofminds

Sea of Minds et Bar-bars : la partie émergente

09

Saïd Bouftass : de l’esthétisme au combat sociétal

08

Tous métissés !

08

Festival culture Bar-bars : le live réinvestit la ville !

02

Hindi Zahra, terre de contrastes

02
René Magritte, La trahison des images, 1929, © Photothèque R. Magritte / Banque d'Images, Adagp, Paris, 2016

Magritte, la philosophie de l’invisible réalité

02

Inrocks Festival 2016 : Incubateur de talents

02
conf-gest

Je lutte donc je suis

02

Wax Tailor : Worldwide music

02

Photos de concert : le gavage

novembre
25
erik-lhomme

Au fond du roman, la magie – Entretien avec Erik L’Homme

25
redouanneharjane

Redouanne Harjane, poète d’une époque inepte

25

De Nantes à Bordeaux : une ode à Talitres

25
Featured Image Placeholder

Less is (Gil)more

25
christophe

Christophe, électrolibre

18
Affiche des Utopiales déssinée par Denis Bajram

Rafik Djoumi, héraut des geeks

18
Cate Le Bon

Cate Le Bon : héroïne malgré elle

18

Je suis passé chez Soy

18
yaltaclub

Artistes émergents au MaMa Festival : off the record

18
éditospaceoddity-AurélieClément

Space oddity : vers l'infini et l'au-delà

11
loupdessteppes-16

Il faut encore porter le chaos en soi pour donner naissance à une étoile dansante

11

Suuns : rock band pointu

11
Swans de gauche à droite : Christoph Hahn, Paul Wallfisch, Phil Puleo, Christopher Pravdica, Norman Westberg et Michael Gira

Swans : incantations et bouchons d’oreilles

11
édito-aurélieclement

La France sauvée grâce à la retraite musicale de Maître Gims ?

04

Premier organe auditif, le cœur - Rencontre avec Sean Bouchard

04
sonor#9-AC

Festival [Sonor] : l'humanité sur écoute

04
interviewtanguymalikbordage

Projet Loup des Steppes : l'équilibre à mi-chemin entre deux extrêmes

04

Leïla Slimani, derrière le symbole

04
Ideas box

Ideas Box : à portée de livre

octobre
28
Featured Image Placeholder

Le monde barjot d'Adam Green

28
Le festival Sonor à Trempolino

[SONOR]#9 - Sauvons la création radiophonique

28

Corrina Repp : la condition artistique humaine

28
Librairie Echos

Echos-graphie du Proche-Orient : l’imagerie d’un monde pluriel et culturel

27

Médias : un catalogue de formations inédit à Nantes

26

Avec Fête le mur, Fragil chausse les baskets

21
ohn Singer Sargent (1856-1925), Ellen Terry en Lady Macbeth, 1889. Tate Britain, Londres. © Tate, London 2016

« Tout art est parfaitement inutile »

21
L'enfant et les sortileges

Ravel à la Scala de Milan : Revanche poétique de l'ordre des choses

21
René Magritte, Décalcomanie, 1966, © Photothèque R. Magritte / Banque d'Images, Adagp, Paris, 2016

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Arts visuels

21
2016-10-08_chantsbatons_j-ronnet-nicolle

Climate Chance : l'allégorie de La Poule aux oeufs d'or

14
Featured Image Placeholder

Zodiac : Fincher vs. Graysmith

14

The Bad Plus : trois mecs simples à la recherche de la beauté

14

Scopitone donne sa grand-messe électronique sous les Nefs

14
La création de Julien Grosvalet La Première Vague, présentée lors du spectacle Plateau H à Onyx.

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Spectacles

14
La façade du Mékano à Rezé

Le Mékano joue sa mécanique affable by Eskat & Korsé

09

Expressions et médias : les étudiants prennent la parole

07
L'homme de théâtre Jorge Lavelli.

Événement : Jorge Lavelli retrouve Copi à l'Opéra de Rennes

07
La danseuse Elena Annovi lors de la soirée d'ouverture du festival Scopitone

Et la lumière fut : ouverture du festival Scopitone

07

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Musique

07
Katherine Wolkoff - Deer beds (exposition à l'Atelier)

Le huitième art attend son heure

07

Ouvrir grand les portes

septembre
26
Fragil anime des cafés numériques jeunes à Dclic

Des goûters pour comprendre le numérique

16

Doom conquérant et Dark Fantasy : rencontre avec le groupe Conan

16
Traviata St Céré 2016

Rencontre : Burcu Uyar et Julien Dran jouent « Traviata » à Saint-Céré

16

Un « Jours de fête » musicalement explosif

02
Larry Garner

Les Rendez-vous de l'Erdre 2016 : 30 ans les pieds dans l'eau

août
26

Memorabilia

26
Agnostic Front Motocultor

Motocultor 2016 : le metal résonne en terre bretonne

26

« Roméo et Juliette » à la Comédie-Française : précipice amoureux

26
Hilldale

Hilldale, retour vers le futur de l'indie-pop

12

Plus vite, plus haut, plus fort

12

Médias sans médaille

12

Derrière les JO, le Brésil implose

12

Rock in Loft en off des Francofolies de La Rochelle

05
Iggy Pop aux Escales 2016 à Saint-Nazaire

Musiques d'un monde

05
Iggy Pop Photo Patrice Molle

L'iguane en escale

05

Uplifting Vibrations

05

La terreur sans visage

juillet
29

Les Francofolies en mode électro swing

29

Ensemble

29

Hommage à la marge

29

Mon baptême Hellfest

22
Yas

Attentat de Nice : indécences et désintox

15
"Le numérique a vraiment aidé la pornographie, car ça l’a démocratisée et ça l’a rendue normale."

Le conseil aux clients, dernier rempart des sex-shops face au porno version numérique ?

15

Hellfest 2016 : coups de cœur x 3

15
Featured Image Placeholder

Partage et plaisir

15

Europ'Raid : trois bourlingueurs à travers l'Europe

08
Featured Image Placeholder

Exceptionnel mois de juin

08
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg

« Les maîtres chanteurs » à l’Opéra Bastille : « Comment donner une mesure à l’infini… »

08

Hellfest 2016 : douceurs obscures et accords ardents au royaume du metal

08
Jade Puiroux et Vincent Lhoste

Le numérique, espoir pour les personnes handicapées

juin
24
Pour les 30 ans de Jet FM, retour en 1986.

Jet FM : 30 ans de vol sur les ondes

24
Featured Image Placeholder

Ne pas se faire manger

24
Conscientes du retour en force du vinyle, les grandes maisons de disques décident de sortir de plus en plus de vinyles, en rééditant de grands classiques

Vinyle : l’objet d'art face au business

24
Happening anti corrida place Royale.

« Corrida : la honte ! »

23

Le jazz est encore possible !

20
map

Nuages de mots, alternatives et antipodes…

17
falstaff

« Le monde entier est une farce »

17
Le Truck System pour une ambiance sound-system bon enfant devant Trempolino.

Histoires de Dub

17
Le retour du vinyle

Vinyle : un retour en trompe-l’oeil

10
Meis en concert à La Roche-sur-Yon lors du festival Hip OPsession 2016.

Hip Hop got talent

09
L'équipe du Nelson Times

Un nouveau média lycéen à Nantes : le Nelson Times

08
Alice au pays d'Ancenis

Alice au pays des merveilles… d’Ancenis !

03

Au Hellfest, les 10 commandements tu respecteras

02
Fatma Ben Hamad auprès d'écoliers d'Ancenis

Fatma Ben Hamad : du pastel à gratter

mai
27

Doc Gynéco reprend les consultations

27
Photo Robin Santus

Robin Santus, l’argentique dans la peau

27
Ma vie de cannette

Ma vie de cannette

24
notre ordinateur laisse plein d’autres traces sur le web, qui sont autant de critères d’identification

Sur le web, sortez couverts !

20

Photo Saint-Pierre : la résistance argentique

13

La CGT n'aime pas la pluie

12
Featured Image Placeholder

Édito de la semaine

avril
29

Fête suspendue au dessus d'un gouffre

29

« Qu’avez-vous donc mis dans votre valise ? »

21

Visitez Nantes, son muscadet, ses émeutes…

21

Modigliani : un regard intime sur le monde

21
Nicola Beller Carbone dans le rôle de Médée.

Nicola Beller Carbone s’empare de Médée

16

Ibrahim Maalouf en rouge et noir

15

Gentlemen du dub (not) only

15

Rêve général

15

Louise contre-attaque

mars
11

Do you speak Irakien ?

05

Au cœur de l’Étau

février
19

Tafsut Imazighen : la concrétisation d’une lutte identitaire

05

Rétrospective au cœur de la bédé

2015
septembre
11

GO leaks : le Wikileaks du Grand Ouest

août
21

Khe0ps : "La protection des sources sur le web, c’est zéro"

juin
19

Médias : les entrepreneurs en mode start-up

mai
07

Les médiathèques tournent la page

avril
12

"Sous les pavés, la plage !"

2013
juin
21

La leçon de piano de Chilly Gonzales