Vahram Zaryan, artiste de mimodrame d’origine arménienne, a présenté, en décembre 2010, à la cité universitaire à Paris, « Confession », un spectacle aux résonances autobiographiques, créé en Arménie durant l’été dernier. L’actualité de cet ancien élève de Marcel Marceau le conduit, au mois de mars 2011, au Théâtre du tambour royal, à Paris, pour une nouvelle production de « La serva padrona » de Pergolèse, dans une mise en scène de Martine Blanloeil. Quand le mime entre à l’opéra. Nous l’avons rencontré.