Yuri Landman, guitariste de noise rock et dessinateur de bandes dessinées néerlandais, a mis de côté sa guitare et ses crayons il y a une dizaine d’années pour se consacrer à la lutherie, “art universel” car “combinaison de musique, de sciences et d’arts visuels”. De formation scientifique, passionné de physique, Yuri Landman nourrit son travail d’innombrables théories acoustiques, scientifiques (Helmholtz, Chladni, Jenny) ou plus ésotériques (Partch). Dans cet entretien-fleuve, celui dont les instruments sont joués par la crème des guitaristes alternatifs, Lee Ranaldo [1] en tête, nous parle de son travail, de ses guitares et des rapports féconds qu’il entretient avec les musiciens qui les lui commandent, mais aussi d’harmoniques, de consonance et de tempéraments.