Compositeur majeur du courant minimaliste new-yorkais, Phill Niblock n’en finit pas de faire résonner ses drones entêtés et entêtants aux quatre coins de la planète. Sur la route huit mois par an, le compositeur et vidéaste posera ses valises à Nantes, jeudi prochain, pour une soirée de performance au Musée des Beaux-Arts. Fragil l’a rencontré.